Cela commence dès  samedi et le dimanche que ce soit en ouvrant n’importe quel hebdomadaire ou quotidien national ou régional, d’écouter une radio nationale ou périphérique, il est impossible d’échapper à la gloire du football. Le bourrage de crâne en est arrivé à un tel point que des heures entières radiophoniques et des émissions de télévisées sont consacré à ce jeu au détriment d’autres sports.

Partout  il n’est question que football, éventuellement un sport « accessoire » ou le tennis et la formule 1 ont droit à un entrefilet ou commentaire succinct. Inutile d’espérer être informer sur un sport de seconde zone, hormis les grands évènements internationaux.

Le football est le seul jeu qui semble être unanimement reconnu comme un sport d’élite par les médias, peut être que les enjeux financiers en sont la cause. Il est vrai qu’il est  profitable de mettre en avant les salaires et performances des bleus à qui tout est permis. Certains même, qui ont défiés tout les principes du sport, de l’honnêteté, du savoir vivre, du respect de l’autre, des valeurs de ce qui devrait être inculqué à nos jeunes, pour que ceux ci puissent prendre un départ sain dans la jungle qu’est devenue notre société. Nos héros qui ont bafoué la République Française lors des de la dernière coupe du monde, sont à nouveau mis à l’honneur avec la complicité d’un ancien joueur de football devenu entrepreneur de refonte de l’esprit sportif au sein du monde footballistique,  et de l’envie des jeunes de reprendre goût à ce sport qu’ ils ont délaissé après le fiasco de la coupe du monde. Pour les y inciter ce sélectionneur, après mûres réflexions estime que sans les révoltés du football, l’honneur de la France sera bafoué.

Telle est devenue notre pays, malheur à ceux qui n’apprécient  pas les comportements de ces indigents de la patrie, désormais il va falloir s’adapter et se faire violence pour arriver à adopter un tel comportement.

Heureusement, il y à 2 trêves  annuelles qui permettent d’échapper à cette débauche de débauche.

Tel est le monde médiatique français qui est prompt à abattre tel ou tel personnage politique pour peu que celui ci n’adhère pas à leurs idées politique. C’est ce même monde médiatique qui met en avant un jeu qui ne représente que l’indécence des sommes perçues par des joueurs pour rabaisser un peu plus le Français,c’est monde médiatique qui met en avant les frasques et indisciplines des joueurs, qui insiste sur les dépravations de certains et met à l’honneur le mépris de ces joueurs pour notre pays.

Ah… le jour où un candidat à la présidence de la République Française aura les mêmes égards et les mêmes faveurs que les ces « joueurs » par les médias, il sera à coup sur élu.

Le 17.04.2011. titi280955.unblog.fr