Les médias avec tous leurs journalistes ne sont pas issus d’études scientifiques ou mathématiques, non, ils ont tous fait des études littéraires et soit ils ont séchés les cours, soit les cours étaient nuls et totalement inefficaces, puisque rien ne semble être rentré dans le crâne de nos journalistes, par contre crâner ils savent faire. Le sens des mots n’ a pas du faire partie de leur formation littéraire.

Pour exemple l’un parmi d’autres, sur tous les médias  nous informent que maintenant le nombre de tués en Afghanistan s’élève à 61 depuis l’engagement de la France dans la lutte contre terrorisme. Il y forcément de très grosses lacunes dans leur savoir et le sens des mots.

Le petit Larousse, définition du verbe tuer: -causer la mort de qqn de manière violente.. . Il semble bien que nos journalistes confondent le verbe tuer avec celui de décéder ou de mourir sans acte de violence, le mot tué est donc inapproprié puisque sur les 61 « tués » référencés par les journalistes, pas mal d’entre eux sont décédés ou morts suite à des accidents de la circulation ou autres. Le nombre de décès et de tués n’est absolument pas le même, et, bien sûr ils ne sont capables de faire le décompte ne connaissant pas le sens exact du verbe tuer.

Ces journalistes agissent ils du fait de leur simple ignorance, ce qui serait une honte pour leur profession, j’en doute fort. Il s’agit plus certainement d’une information volontairement  dirigée avec, pour seul but  de mettre le gouvernement français mal à l’aise.

Il faut bien se mettre en tête que chaque information que les médias ne nous cachent pas (car cela est fréquent lorsque cela ne les arrange pas)  est sujette à caution, et avant de prendre pour argent comptant ces informations, c’est à nous de faire un travail de décryptage et de recherche de l’information exacte.

Oui l’information en France n’est plus objective mais subjective, cela promet aux prochaines élections.

Le 16.06.2011. titi280955. unblog.fr