Eric WOERTH doit être bien amer en constatant ci qui se passe autour de l’affaire Strass Kahn.

Bien que Strauss Kahn soit accusé et qu’une plainte à son encontre soit en cours, il bénéficie d’un soutien sans faille largement reprise par les médias. Tous doutent de la réalité des faits et ne cessent de mettre systématiquement en avant la présomption d’innocence qui doit s’appliquer à tout le monde. Un complot émanant du gouvernement avec même la complicité de V. Poutine est mis en avant. En fait Strauss Kahn ne peut être coupable, c’est en homme respecté et respectable il faut donc le défendre à tout prix.

Aujourd’hui Tristane Banon porte plainte contre Strauss Kahn pour agression et tentative de viol. Immédiatement le fait qu’il n’y pas de témoin direct la parole de T. Banon est sujette à des doutes sur la réalité des faits. Cette plainte embête d’autant plus le PS que c’est ça mère, élue socialiste, qui lui demandé de ne pas porter plainte parce que les 2 familles se fréquentaient. Les arrangements et concessions au sein du PS sont à nouveau mis en avant. Pour discréditer la plaignante, les mêmes pratiques qu’ aux Etats Unis sont en marche: rentrer dans l’intimité et le passé jusqu’à son enfance, il faut trouver des failles dans sa personnalité pour pouvoir mette en doute ses allégations.

Manuel Valls, sur RTL, déclare qu’il faut mettre fin à « ces torrents de de merde » qui ne cherchent qu’à nuire. E. Woerth  a eu droit lui à « ces torrents de merde » de la part de la gauche fortement relayés par les médias. E. Woerth a eu droit à un lynchage en règle sur  des insinuations et des accusations sans la moindre preuve, ce lynchage médiatique a même obligé son épouse à démissionner. Où est la présomption d’innocence si chère dans la morale du PS? A l’heure actuelle aucune des accusations portées par la gauche n’ont fait état d’une condamnation; où est la campagne de réhabilitation d’ E. Woerth et de son épouse, que le PS soit silencieux c’est compréhensible après une telle campagne de dénigrement, les médias eux aussi sont silencieux sur une éventuelle campagne de réhabilitation, sans doute n’est elle pas à l’ordre et vouée aux oubliettes.

Si le moraliste Jean de la Fontaine était encore de ce monde sa morale de la fable: « Les animaux malades ce la peste » ( les femmes et les hommes politiques ne sont en réalité que des animaux avides de pouvoir) ne serait certainement pas; « selon que vous serez puissant  ou misérable,… ». la morale serait forcément;  » selon que serez de droite ou de gauche,… »

Le 06.07.2011. titi280955.unblog.fr