Le PS, suite à la mise en examen de J.N Guérini lui demande de démissionner de ses mandats, les membres du PS se trouvent pris à leur propre piège puisqu’à force de demander systématiquement à l’UMP de démettre tous leurs représentants mis en examen, y compris ceux qui le sont pas, ils se sentent dans l’obligation de tenter de faire preuve d’objectivité dans leurs prises de décisions.

J.N. Guérini, le 3/11/2011, déclare qu’il est prêt à démissionner aussitôt que les 50 personnalités socialistes condamnées ou mises en  mises en examen l’auront fait, depuis Hollande, Royal, Aubry, même Mélonchon, etc.. sont devenus aphones.

Et surtout que dire des médias qui depuis le 3/11/2011 n’ont pas réussit à identifier une seule de ces personnalités si ce n’est l’ensemble.

Il est plus qu’évident que si la même situation se présentait à l’UMP, l’ensemble des médias audios, télévisés, et papiers trouveront en moins de 24 heures la liste complète des personnalités de l’ UMP mises en cause, avec moult détails et broderies.

Encore une preuve flagrante de   » l’impartialité » des médias à traiter l’information.

Le 08.11.2011. titi280955.unblog.fr