politique

Articles archivés

Le faux pas de N. SARKOZY

Créé par le 12 oct 2011 | Dans : politique

Lors du conseil des ministres, N. Sarkozy critique les primaires estimant que cette pratique n’était pas dans l’esprit de la Vème   république. Car une élection présidentielle se fait sur 2 tours et non 4.

Bien évidemment le PS, M. Aubry, bille en tête, s’empare de cette appréciation de N. Sarkozy estimant que, c’était bien la preuve que N. Sarkozy est contre la démocratie.

Que N. Sarkozy ait fait preuve de légèreté  en tenant ces propos ne fait aucun doute. Mais M. Aubry n’est pas en reste en accusant le président de dédaigner la démocratie. En effet la démocratie c’est l’égalité et l’accessibilité à tout un chacun à un service.

Lorsqu’il y plus de 36 000 communes en France et seulement 10 000 bureaux de votes aux primaires socialiste il y à forcément une sélection qui a été faite. Pour exemple, en Moselle un département rural les habitants d’une commune 3 200 habitants doivent se rendre dans une commune de 1 100 habitants où sont invités les participants au vote à se déplacer sur une distance allant jusqu’à 15 kilomètres, pour une population totale de 13 000 habitants regroupant 15 communes.

Un autre point de vote est situé dans une commune de 539 habitants regroupe 30 communes pour une population de 15 000 habitants dont une de 3 600 habitants dont certains ont à se déplacer jusqu’à 15 kilomètres.

Une autre commune de 2 800 habitants, faisant partie d’une agglomération de 5 communes pour une population de 15 000 habitants , doit se rendre à  seulement 2 kilomètres dans une commune de 3 840 habitants.

La démocratie fait là preuve d’un manque total d’égalité entre que l’on réside dans une commune rurale ou une grande ville, il y a une grande différence. Effectivement pour les 36 785 communes de notre pays il n’y a que 9 500 bureaux de vote. De plus ces bureaux sont principalement situés dans les grandes agglomérations au détriment du monde rural. Peu importe que les péquenauds des communes rurales doivent faire des kilomètres pour aller voter, et peu importe toutes ces personnes âgées qui se déplacent difficilement, et puis peu importe tous ceux qui n’ont pas de moyen de transport, et au diable toutes les personnes hospitalisées puisque le vote par correspondance n’est pas admis.

Si telle est la  démocratie socialiste, privilégier les bobos au détriment des ploucs ruraux , il faut véritablement se poser les vraies questions. En fin de compte les paroles malheureuse de N. Sarkozy ne sont que la réalité des faits: les primaires socialiste sont totalement hors de l’esprit de la Vème république.

Tel est le dicton: avant de regarder dans l’œil du voisin il faut enlever la poutre qui est dans le sien, et balayer devant sa porte n’a jamais fait de mal à personne, et vive la démocratie socialiste!!!

le 12.10.2011. titi280955.unblog.fr

Plan de FINANCES du P.S; auteur M. Sapin

Créé par le 29 août 2011 | Dans : politique

M’ intéressant quelque peu à la politique  dimanche après midi j’ai regardé le débat politique sur BFMTV, orchestré par O. Mazerolles, car pour moi, c’est un débat qui me permet de se donner une idée de savoir qui voter aux à la prochaine présidentielle. En effet, entre N.Sarkozy qui bien souvent revient sur ses convictions face à l’opposition, un homme qui n’ose pas aller au bout de la réforme (retraites, entre autres), qui parfois prend des postures ambigües envers certains pays étrangers, ou à l’encontre de la justice. Face à lui un P.S qui ne cesse de nous promettre  monts et merveilles dès qu’il sera au pouvoir; et un discours de clôture  d’Harlem Désir président du P.S. qui compare les idées  de l’UMP à celle du front national, il est bien difficile de se faire une idée raisonnable.

Cet après midi c’est Valérie Pécresse, UMP, qui était l’invitée pour être confronter à plusieurs interlocuteurs, bien sur qui lui sont hostiles sinon cela n’aurait pas de charme. Parmi tous les interlocuteurs c’est particulièrement Michel Sapin, P.S. qui a élaboré le plan de financement du PS au vu de la prochaine élection présidentielle, qui a retenu mon attention.

Bien évidement M. Sapin attaque le gouvernement d’avoir monstrueusement  augmenter la dette française, et qu’il fallait s’appliquer la règle d’or dès le début du quinquennat.  V. Pécresse lui rétorque que lorsque L. Jospin était au pouvoir alors que la croissance était forte, vu la conjoncture de cet époque, celui ci n’ a cesser d’augmenter la dette publique avec de grandes largesses plutôt que d’ utiliser cette manne providentielle pour réduire le déficit. La réponse de M. Sapin: c’était une autre époque.

Puis V. Pécresse demande à M. Sapin comment il compte financier le projet du P.S. d’un coût de 50 milliards d’euros et réduire la dette publique. Comment financer l’embauche de 300 000 emplois jeunes, 1 milliard d’euros supplémentaire alloué à la recherche, l’arrêt du non remplacement d’un enseignant sur deux partant à la retraite, mais au contraire augmenter l’effectif des fonctionnaires et des enseignants ( on a constaté que le résultat d’embauche massive d’enseignants, aides enseignants et auxiliaires, n’a en aucun réduit l’incivilité et la violence au sein du système scolaire, bien au contraire cette plaie n’ a fait que s’accroître durant toute cette période, et le niveau scolaire est plus en plus bas ), le retour du départ à la retraite à la 60 ans. M. Sapin n’a fait que revenir du passé des erreurs commises par Sarkozy selon lui. Malgré les interventions répétées d’ O. de Mazerolles  pour qu’il  nous dise où le PS va trouver les moyens pour financer ces 50 milliards d’euros nécessaire au projet socialiste, la joute verbale a duré une bonne dizaine de minutes, et la seule réponse extorquée par V. Pécresse et O. de Mazerolles à M. Sapin  c’est limité en tout et pour tout: la fusion de l’impôt sur le revenu et la CSG.

Voilà une solution simple et logique  du grand argentier du Parti Socialiste.
Le 28.O8.2011. titi280955.unblog.fr

HOLLANDE-BANON

Créé par le 08 juil 2011 | Dans : politique

Tristane BANON porte plainte contre D. S.K., son avocat affirme que François HOLLANDE en a été averti par son directeur de cabinet. L’ avocat de T. Banon dit que F. Hollande est intervenu.

F. Hollande déclare que bien qu’il soit au courant de cette affaire, il n’est jamais intervenu d’une manière quelconque.

Il n’y a donc que 2 solutions; soit F. Hollande est intervenu et le nie, c’est donc un fieffé menteur, soit il n’est pas intervenu estimant qu’une personnalité du PS  devait être protégé, et que l’honneur de celui ci valait bien plus qu’une simple petite femme journaliste.

N’ayant pas d’alternative à une de ces 2 vérités possible, chacun se fera sa propre idée, toujours est il que F. HOLLANDE est un homme peu respectable et peu recommandable.

Le 08.07.2011. titi280955.unblog.fr

LE P.S. FACE A SES ACCUSATIONS

Créé par le 08 juil 2010 | Dans : politique

Maintenant que l’ex-comptable de Mme Bettencourt est revenue sur ses accusations envers M. Sarkozy et le gouvernement que vont trouver M. Aubry et ses sbires pour continuer à déblatérer sur M. Sarkozi et son gouvernement?

On peut leurs faire confiance, confronter à la vérité de leurs accusations sans preuves, M Aubry et ses acolytes vont continuer à faire preuve de mauvaise foi contre leurs attaques ignobles indignes d’une démocratie, ils vont trouver un autre angle d’attaque tout aussi fallacieux pour se dédouaner. Le 08/06/2010. titi.280955

RETRAITE AMERE

Créé par le 27 mai 2010 | Dans : politique, Politique

Le gouvernement, comme cela était prévisible se prononce pour l’allongement de la durée de cotisations et par là même le recul de l’âge légal de mise à la retraite. Il semble évident aux yeux de chacun que des mesures étaient obligatoires pour préserver le régime de retraite par répartition.

Je déplore le manque de courage et la lâcheté de M. SARKOZY en qui j’avais mis mon espoir pour une France plus juste. Ne pas aligner le régime de retraite et adopter un régime catégoriel donnant droit à des privilèges à certaines catégories sociales. Seul les classes populaires, productrices de richesses, vont devoir se serrer la ceinture ne privilègiant que les riches, et les fonctionnaires qui ne sont pas productrices de richesses.

Je pense que les Français n’ont pas élu M.SARKOZY pour continuer à créer une société a deux vitesses dèja mis en œuvre par la gauche et les syndivats. Le  27/05/2010. titi28055.unblog.fr

Ensemble sauvons la nature |
Bibliothèque Sonore Oujda &... |
Les educateurs techniques s... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | charleseugenerene
| qulcirque
| La foire BIO du "Bout du Mo...